La maltraitance

La maltraitance peut revêtir d’innombrables formes, elle peut être physique, financière, psychologique… et être générée par des actes, mais aussi par leur absence sous forme d’abandon ou de négligence. Elle peut impliquer les familles, les soignants, le tuteur ou même la société.

La maltraitance est une notion difficile à cerner, et parfois même à détecter, du fait des nombreuses formes qu’elle peut prendre et de la vulnérabilité des personnes qui la subissent.

Chaque situation est différente, unique : une approche de la maltraitance ne peut se faire qu’au travers d’une évaluation globale de la situation.

 

Définitions de la maltraitance

« La maltraitance (…) vise toute personne en situation de vulnérabilité lorsqu’un geste, une parole, une action ou un défaut d’action compromet ou porte atteinte à son développement, à ses droits, à ses besoins fondamentaux ou à sa santé et que cette atteinte intervient dans une relation de confiance, de dépendance, de soin ou d’accompagnement.
Les situations de maltraitance peuvent être ponctuelles ou durables, intentionnelles ou non. Leur origine peut être individuelle, collective ou institutionnelle. Les violences et les négligences peuvent revêtir des formes multiples et associées au sein de ces situations.
» 

Code de l’action sociale et des familles 2022

« La maltraitance envers les personnes âgées constitue : un acte commis ou omis, auquel cas on parle habituellement de négligence, qu’elle soit intentionnelle ou involontaire. La maltraitance peut être physique ou psychologique, avec des agressions verbales notamment. Elle peut aussi passer par des mauvais traitements sur le plan financier ou matériel. Quel qu’en soit le type, la maltraitance entraînera certainement des souffrances ou des douleurs inutiles, la perte ou la violation des droits de l’homme et une dégradation de la qualité de vie de la personne âgée. »
Organisation Mondiale de la Santé

« La violence se caractérise par tout acte ou omission commis par une personne, s’il porte atteinte à la vie, à l’intégrité corporelle ou psychique, ou à la liberté d’une autre personne ou compromet gravement le développement de sa personnalité et/ou nuit à sa sécurité financière. »
Conseil de l’Europe 1987

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s